France – Oissel – Championnat de France D1 par équipes
France – Oissel – Championnat de France D1 par équipes

France – Oissel – Championnat de France D1 par équipes

Après trois ans d’absence des championnats internationaux, ce dimanche marquait mon retour dans le monde de la compétition. C’Chartres Billard jouait à Oissel contre le BC Osselien et contre Voisins-le-Bretonneux. Au premier tour chartrain, modifié pour arranger certains joueurs, nous avons rencontré directement Oissel, qui se produit avec rien de moins que le champion du monde à la bande, M. Jean-Paul de Bruijn. Malgré un beau match, Jacky Justice n’est pas parvenu à faire basculer les pronostics dans une partie de 120 points en seulement 6 reprises pour le hollandais. Gretillat et Gérimont ont remporté leur matchs, respectivement au cadre 71/2 et au cadre 47/2. Le plus dur est fait avec cette victoire contre Oissel qui avait déjà gagné son premier match contre Voisins-le-Bretonneux. Au second match chartrain, la logique est respectée et Justice, Gérimont et Gretillat remportent tous trois leur match, permettant à l’équipe de ressortir de ce week-end avec deux victoires au compteur. Pas de grande performance, à part celle du maître De Bruijn qui termine la journée à 20 de moyenne à la bande

Pour ma part, autant vous dire que j’en menais pas large. Contre Johann directement, le match le plus important et sans doute décisionnaire, la pression était bien là. Une angoisse qui faisait plaisir de retrouver. J’ai tenté de mettre en place un protocole adapté à ces circonstances de retour à la compétition… certaines choses ont porté leur fruit, d’autres je n’ai pas réussi à les mettre en place sur la distance. Je commence plutôt bien ce match avec une série de 40 qui se termine sur un bien mauvais choix. Puis quelques reprises à vide où j’ai été incapable d’appliquer ce que j’avais décidé. Puis une série de 140 et des poussières qui a fait du bien et qui m’a permis finalement de remporter cette partie. Mais pas vraiment de victoire, ce match je ne l’ai pas gagné, c’est plutôt Johann qui a perdu. J’ai quand même bien galéré… mais moins que lui.
Au deuxième match contre Voisins-le-Bretonneux, le réel adversaire n’était que moi-même. Sans manquer de respect à mon adversaire bien entendu. Un peu comme au premier match, il y a eu du bon et du mauvais, Une belle série de 110 où j’ai commencé à avoir de bonnes sensations, un bon rythme, une bonne gestion du stress, mais c’est surtout la dernière série que je retiens avec le retour d’un jeu bien contrôlé.
Un retour donc en demi-teinte, du bon et du mauvais, mais quel plaisir d’être à nouveau en compétition !

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Besoin d'aide ?