France – Quimiac et La Baule – avec Pierre-Jean et beaucoup d’autres
France – Quimiac et La Baule – avec Pierre-Jean et beaucoup d’autres

France – Quimiac et La Baule – avec Pierre-Jean et beaucoup d’autres

J’ai bien dû me l’avouer… lorsque Pierre-Jean m’a contacté les premières fois, j’ai ressenti une certaine inquiétude. Les messages transpiraient une telle passion pour le billard qu’elle pouvait sembler presque obsédante. Alors qu’en réalité, il n’en est rien !

Pierre-Jean est un passionné, un vrai de vrai. Il ne fait rien à moitié à l’image de son parcours de vie, et la passion dévorante et non obsédante pour le billard est en réalité tout à fait saine. Mais pire que cela, il est doté d’une intelligence qu’il sait mettre en œuvre dans sa réflexion et dans sa réalisation qui l’ont amené à faire des progrès en seulement 4 ans que je n’ai encore jamais vu personne réaliser à son âge ! Donc un très très grand respect pour cela.

Mais au-delà de sa passion, de sa volonté d’apprendre et sa détermination à progresser, de son engagement et son investissement personnel pour y arriver, l’homme nous a reçu avec générosité et simplicité chez lui, à Quimiac, en Bretagne du Sud comme on dit. Ce fut un réel plaisir d’habiter son jardin, de partager tout ces moments avec eux, Pierre-Jean et sa femme Marie-Claude, ils nous ont reçu comme des princes et nous vous en remercions chaleureusement. C’était parfait et merci infiniment pour chaque moment. A moi tout de même de m’excuser pour ne pas avoir été au top de ma forme pour honorer comme il se doit un tel accueil.

Pour ce stage avec Pierre-Jean, j’ai pris parti de faire différemment. De ne pas considérer son niveau actuel, ni ses capacités, mais de considérer l’homme, sa volonté, son acharnement, son intelligence et de rendre ainsi hommage à sa passion… Pierre-Jean n’a pas eu un enseignement adapté au joueur qu’il est, mais à l’homme qu’il est. Nous avons travaillé 5 jours au total sur son quart de match à Quimiac et les billards du club de La Baule, nous y avons passé en revue et dans le détail tous les aspects de ce qui va constituer sa structure de travail et donc la base même de ces futurs progrès. J’espère que ce stage lui sera utile.

Le Billard Club Baulois a profité de mon passage pour organiser deux jours de formations pour ses membres intéressés. C’est ainsi que samedi j’ai fait connaissance avec 7 joueurs intéressés au cadre 47/2. Que des profils différents, des attentes différentes, des défauts différents, des niveaux différents… et pourtant 6 heures pour un enseignement commun au cadre 47/2. Oublions donc le cadre 47/2, je leur ai proposé bien plus que cela : une approche nouvelle pour eux qui a mis en évidence une défaillance de leur technique gestuelle, ainsi qu’un manque d’intention dans les points réalisés, deux éléments clés qui les empêchent de trouver la source même de leurs futurs progrès : leurs erreurs. Puis dimanche, seuls trois rescapés étaient au rendez-vous pour apprécier un enseignement complet au jeu de la bande, avec en finalité un passage en revue de ma spécialité, les systèmes de coin. Un grand merci au club de La Baule et à ses membres, aux stagiaires, pour leur accueil !

2 commentaires

  1. Pierre-Jean MADEC

    J’aurai pu, peut-être aurais-je dû, ajouter plus rapidement ma réaction à ce texte magnifique, sans laisser penser que je n’avais rien à dire de plus… J’ai préféré laisser passer un peu de temps après cet évènement, qui marquera à jamais mon rapport au billard. J’ai attendu ce moment pendant plusieurs mois. Je l’ai souhaité et imaginé et puis tout est allé très vite dès l’instant où le camping-car a passé le portail de la maison de Quimiac. J’ai eu droit à une analyse poussée et un diagnostic approfondi de ma pratique balbutiante du billard, mais surtout j’ai reçu des mots encourageants pour alimenter (si besoin était…) mon envie de progresser. Rien n’est passé à la trappe, pendant ces cinq journées de travail. Plus que des connaissances particulières sur les différents coups à jouer, c’est surtout une vraie méthode de travail construite à partir de thèmes bien identifiés qui m’a été transmise. En fait des passages obligés réguliers, qui maintenant balisent le parcours de l’apprentissage, et qui font que je sais maintenant où je vais et surtout comment je vais y aller. Je ne serai jamais un champion ; cela n’a jamais été mon intention et lorsqu’il y a environ quatre ans j’ai passé pour la première fois la porte d’un petit club de billard j’étais loin de penser que je ferai de la compétition, et pourtant je me prends au jeu, mais je sais que mes limites seront sans doute vite atteintes (72 ans…). Néanmoins ma motivation à apprendre, comprendre, pratiquer est peut-être très largement supérieure à celle d’un adolescent ou d’un jeune adulte. En fait je peux maintenant, pratiquement sans contraintes, consacrer du temps, beaucoup de temps à cette passion.
    Un immense merci Xavier pour tout ce que tu m’as transmis pendant cette période et pour avoir donné du sens et du contenu à mes périodes d’entraînement, qui n’est encore que de l’apprentissage. Me voici avec du travail pour plusieurs années, c’est-à-dire beaucoup de plaisir en perspective… Il n’y aura pas de miracle, il faudra encore un peu de patience pour voir les moyennes augmenter sensiblement, mais je sens déjà que l’assurance s’installe, que la gestuelle s’améliore, que beaucoup de choses se mettent en place.
    Encore et toujours merci Xavier pour ton assistance permanente, de tous les instants, puisque je peux t’envoyer un mail ou une petite vidéo, et j’ai un retour immédiat… parfois au milieu de la nuit.
    Un immense merci pour ton projet pédagogique partagé E-Learning en perpétuelle évolution, une mine d’énergie et de connaissances. Il m’aide beaucoup à mettre de l’ordre, de la rigueur dans les informations que j’avais reçu de Yannick, Willy ou Max, et quelques autres, merci à eux bien sûr…
    Xavier, je te dis à dès que possible, notre maison vous est ouverte à toi et à Katia, … Je retourne à la « table » comme tu dis, j’ai deux ou trois trucs à terminer.
    Bien amicalement,

    Pierre-Jean

    1. Ce contenu extrêmement complet n’est que le respect pour le temps, la rigueur, l’énergie, la passion et aussi le talent que tu as au billard. J’ai respecté le joueur que tu es, au lieu de respecter le niveau que tu as. A bientôt.

      Xavier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Besoin d'aide ?