22.06.2017 – DOUARNENEZ CHAMPION DE FRANCE 2017

Le club de Chartres, champion de France en titre, organisait ce week-end la finale du championnat de France par équipes de jeux de série en D1. Avec deux équipes qualifiées pour cette phase finale (Chartres 1 : Gérimont, Gretillat, Justice – Chartres 2 : Girard, Henriksen, Pariot), le BCC accueillait encore le club de Oissel (Legros, Petit, Kahofer)et de Douarnenez (Soumagne, Swertz, Le Deventec).

En demi-finales, Chartres 1 a rencontré Oissel en match aller et retour. Au match aller, les chartrains ont remporté la rencontre, grâce à une victoire de Gérimont sur Legros en deux reprises et de Justice sur Kahofer à la bande, en 11 reprises. Par contre, Gretillat n’a pas été à la hauteur et a subi la loi de Petit au grand cadre. Au match retour, Gérimont a gagné une nouvelle fois son défi contre Legros, mais Justice cette fois-ci a dû céder face à l’autrichien Kahofer, de peu, 120 à 114. Restait la rencontre au cadre 71/2 entre Petit et Gretillat, mais le suisse n’a pas été à la hauteur, malgré de nombreuses occasions de conclure. Petit a terminé ses 200 points, alors que Gretillat restait à 171. Egalité donc entre ces deux équipes et les prolongations allaient devoir les départager : 10% de la distance, une seule reprise. Gretillat a commencé au grand cadre et a réalisé 6 points, alors que Petit n’a réalisé que le point d’entrée. A la bande, Kahofer a gagné sa prolongation face à Justice. Legros a fait la différence et a réalisé ses 25 points pour prendre l’avantage sur Gérimont qui n’a pas de chance en ratant l’égalisation sur un buttage ! Ainsi le sort en a décidé, Oissel s’est qualifié pour la finale.

Dans l’autre demi-finale, Douarnenez n’a fait qu’une seule bouchée de Chartres 2. Le génie hollandais Swertz n’a fait que peu d’erreur face à Girard, une première partie en un coup et la seconde en 3 coups, séries de 250 et 226, et tout ça dans une vitesse et une élégance qui rappelle un belge célèbre. Au grand cadre, Pierre Soumagne a créé surprise en gagnant contre Henriksen en 11 reprises, alors qu’on pouvait s’attendre à ce que le danois allait réagir avec toutes ces reprises. Dans le second match, le danois a subi la loi du français qui a terminé sur une série arrêtée de 197. A la bande, Le Deventec a été accroché par Pariot à la première rencontre en 22 reprises, alors qu’il a fait cavalier seul à sa seconde partie en seulement 8 coups. En conclusion, Douarnenez a fait son tour de chauffe avec Chartres 2 en les dominant complètement.

Lors de la petite finale dimanche matin, les deux équipes chartraines se rencontraient pour se disputer la médaille en chocolat. Là, force est de constater que l’absurdité de la situation a atteint son paroxysme dans les locaux de Chartres, et c’est bien la preuve qu’un club ne peut pas avoir deux équipes du même club dans la même division, c’est ridicule à mon sens. Bref, Chartres 1 a obtenu sa première victoire avec un 200 à 0 sévère du suisse sur le danois au grand cadre, en 3 reprises. Puis Justice et Gérimont, bien accroché pourtant, ont finalement su réagir et remporter leur rencontre.

Pour la finale, le génie hollandais a offert la première victoire à son équipe en dominant Benoît Legros en 5 coups, grâce à la série arrêtée de 232. C’est ensuite au tour de Kahofer de céder face à Le Deventec dans une partie tendue en 15 reprises, 120 à 106. L’autrichien avait pourtant les moyens et les opportunités de faire mieux et de remettre les équipes à égalité. Pour terminer, Johann Petit a sauvé l’honneur des Osseliens en battant Soumagne 200 à 153 en 9 reprises.

Douarnenez a fait carton plein en championnat de France D1 avec cette nouvelle équipe qui affiche clairement ses ambitions sur le plan européen. On se réjouit de voir ce que donnera les confrontations européennes, surtout avec les changement de paysage qui se profilent sur la prochaine saison. Une chose est sûre, c’est que Chartres n’a pas dit son dernier mot, ni en championnat de France, ni en Europe !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*