18.06.2016 – GRETILLAT CHAMPION SUISSE A LA BANDE

Giacomini, Voegtlin, Gretillat, Saby, Nobel

Le samedi 18 juin 2016, le club de Berne a organisé la finale du championnat suisse à la bande. Quatre joueurs ont fait le déplacement pour défier le tenant du titre, Xavier Gretillat. Le franco-fribourgeois Frédéric Saby, Vincent Giacomini et Michael Voegtlin de Colombier, et Ludwig Nobel de St-Gall se sont battus pour tenter d’arracher une victoire au lausannois, en vain. Gretillat remporte une nouvelle fois ce titre de champion suisse à la bande en faisant le service minimum, une moyenne générale de 10.00 tout rond. Saby remporte la médaille d’argent et le jeune Voegtlin remporte celle de bronze. Gretillat signe avec cette victoire son 50ème titre de champion suisse en LNA et cela fait maintenant 20 ans qu’il se succède à lui-même lors des finales de tous les jeux de série.

« Je n’attendais pas grand chose de ce championnat à part ce 50ème titre, puisque je ne me suis pas préparé à la bande. Une grosse série est toujours possible, mais une grosse moyenne ça c’est une autre histoire… Donc service minimum avec un petit 10.00 de moyenne et une meilleure série de 65. Pas terrible. Et pourtant quelque chose a changé dans ce championnat, je me suis senti étrangement à l’aise sur tous les points de distance et de demi-distance, j’ai vraiment beaucoup voyagé sur toute la table. J’ai le sentiment d’avoir un peu progressé sur les grands points, en tout cas c’est ce qui ressort de ce championnat, et c’est peut-être ce qui caractérise ce 10.00 de moyenne générale sans grande série. Alors qu’autrefois pour faire ce résultat il me fallait des séries…
Il s’agit là du dernier championnat de cette saison 2015/2016. Pas de quoi rougir des résultats, même si ceux-ci ne me satisfont jamais. Mais objectivement, deux titres de champion suisse supplémentaire au cadre 47/2 et à la bande, une fois vice-champion suisse au trois bandes, un 3ème titre de champion de France par équipes avec Chartres, un 9ème titre de champion d’Allemagne avec Bochum et une fois vice-champion d’Europe par équipes avec Chartres, c’est pas si mal. Il y a eu pourtant du mauvais, mais aussi parfois du très bon. L’accent va maintenant se mettre sur le trois bandes que j’aimerais bien apprendre un peu et j’espère encore mieux performer aux jeux de série. A la saison prochaine !… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*